Quel verre pour quel vin ?

En matière de haute gastronomie, le contenant importe souvent autant que le contenu qu’il tend à sublimer. Il en va de même pour le vin qui exprimera toute la noblesse et ses nuances dans le verre qui lui convient. Et parce qu’à chaque nectar correspond son calice, laissez-nous vous guider dans le choix d’un verre adapté à votre vin et son caractère, qu’il soit rouge, rosé, blanc ou encore pétillant !

© Photographe : Studio Délimodel’s – Designer floral : L’Atelier Nomade – Wedding Designer /
Wedding planner : Justine Huette – Nappage : Mademoiselle Coton – Papeterie : Ivy Cousin – Vaiselle : Options

Quelques règles générales :

– Un verre à pied

Le verre à pied permet non seulement de mettre en valeur votre vin mais aussi de vous offrir un confort de dégustation optimal. La prise en main d’un verre à pied est parfaite et permet d’une part d’éviter de chauffer le vin ou de laisser des empreintes sur le verre, mais aussi de faciliter le mouvement de rotation du vin à l’intérieur du verre.

– Le style et la hauteur du verre

Votre verre devra être suffisamment haut pour vous permettre de le tourner sans qu’il ne déborde. Et si la hauteur de votre verre est primordiale, elle doit aussi s’harmoniser avec son style pour conserver un parfait équilibre.

– La finesse et la transparence du verre

Le verre choisi aura une influence sur le goût de votre vin. Si le luxueux et délicat cristal en intensifiera la saveur, nous vous conseillons également le choix d’un verre blanc et fin, à bords polis et non arrondis, qui minimisera la séparation entre vos lèvres et le vin. De même, un verre blanc, cristallin et parfaitement transparent permettra d’apprécier la robe et le corps de votre vin dans toutes leurs nuances.

– Une forme tulipe

La forme tulipe est idéale pour la concentration, le développement et l’expression des arômes. Le corps de votre verre devra être large en bas et son bord légèrement resserré vers le haut, afin d’exhaler le bouquet aromatique du vin tout en évitant que ces mêmes arômes ne s’évaporent à l’air libre. Les verres certifiés INAO en sont la plus parfaite illustration et vous seront recommandés par votre traiteur comme votre caviste pour une dégustation optimale.

– Le remplissage du verre

La règle d’or est de ne remplir votre verre qu’au tiers afin de laisser au vin suffisamment d’espace pour s’épanouir et s’aérer. Cela vous permettra également de l’observer en inclinant délicatement votre verre, et en le faisant tourner. La limite de remplissage se situe sur la ligne invisible marquant la partie la plus large du verre, c’est pourquoi vous devrez également choisir un verre suffisamment haut et pas trop étroit pour permettre ce phénomène à la dégustation.

Verres et Vins

Les verres à vins blancs et rosés

Il est d’usage, à table, de servir le vin blanc dans un verre plus petit que le verre à vin rouge. Un verre à vin blanc classique ne devra être ni trop grand, afin que les vins blancs légers et peu complexes ne s’y évaporent pas, ni trop petit pour permettre aux arômes de s’épanouir. Privilégiez une forme conique, qui intensifiera les arômes tout en révélant la robe délicate de votre vin. Les vins blancs complexes et avec plus de corps comme les vins de Bourgogne ou encore les vins rosés, exigeront toujours plus d’espace pour développer leurs arômes et leur complexité, et les exhaler à la dégustation.

Les verres à vins rouges

Le verre à vin rouge classique est en forme de tulipe mais plus haut et plus large que celui à vin blanc pour accueillir un volume plus important. Il s’adaptera en général à tous les types de vins rouges. Les verres dits « ballons » sont réservés aux vins rouges de Bourgogne : plus hauts mais aussi beaucoup plus larges que les précédents. Pour la dégustation des Bordeaux et des grands vins, c’est encore la forme tulipe qui l’emporte, mais dans une version particulièrement haute afin que le verre ne soit rempli qu’au 1/8, ce qui rendra sa dégustation aussi optimale qu’inoubliable.

Les verres ou flûtes à champagne et vins pétillants

L’élégante flûte à champagne reste le verre le plus apprécié pour la dégustation des champagnes, crémants et Proseccos. Son diamètre réduit limite la perte des bulles tout en permettant d’apprécier leur délicat ballet. Si certains lui préfèrent la traditionnelle coupe pour son charme subtilement rétro et son large calice, ce sera au détriment des bulles et des arômes qui s’en échapperont plus vite. Pour la dégustation d’un grand champagne ou d’un vin très pétillant, vous opterez plutôt pour un verre à champagne en forme de tulipe qui laissera s’exprimer toutes leurs nuances et leur complexité grâce à son volume généreux et son col étroit et allongé .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *